Un employé avait l’habitude, chaque matin, avant de prendre son poste, d’entrer dans un café, face à l’entreprise. Ses collègues y prêtaient peu d’attention. « Après tout, chacun fait ce qu’il veut », pensaient-ils. Mais leur patron n’était pas de cet avis.

Voir son employé, depuis des années, entrer chaque jour dans le bistrot d’en face, l’exaspérait : « Je ne supporte pas les types qui passent leur temps au café ! C’est une très mauvaise image pour l’entreprise ! »

Il convoqua le responsable du service : « Ça suffit ! Ou cet individu abandonne sa fâcheuse habitude ou nous nous séparons de lui ! Son comportement n’est pas digne des valeurs de notre société. Convoquez-le, et mettez-lui ça dans la tête, sinon, c’est la porte ! »

Le chef de service convoqua l’employé et lui fit part de l’ultimatum du patron. Ne plus aller au café ou être licencié. « C’est impossible, répondit l’employé, je ne pourrais pas m’en passer. »

– Mais pourquoi ? s’exclama le chef de service, ce n’est quand même pas un effort insurmontable.

– Si, répondit l’employé, c’est le seul endroit où l’on me dit bonjour chaque matin. »

Auteur inconnu