Oh! la la! que c’est pas drôle!

 

Ma voisine arrive chez elle comme je sors de chez moi. Elle n’a pas l’air de bonne humeur! Elle revient de la pharmacie sans ses médicaments. Pourquoi? On lui a dit que son ordonnance n’était plus bonne, que son médecin devait la renouveler. Elle demande au pharmacien de faire comme d’habitude, soit d’appeler à la clinique ou de télécopier. Nan! À moins que vous vouliez que ça vous coûte $10.00. Comment ça $10.00?

 

Eh oui! Les médecins de sa clinique (la même que moi) ont décidé que cette façon de procéder n’était pas payante. Ils veulent qu’on aille les voir. Débordés comme ils sont?  Ben oui, faut multiplier les clic-clic.

 

Pour en avoir le coeur net, j’appelle à ma clinique où on me confirme cette aberration. Mais ça prend deux mois pour avoir un rendez-vous, vous n’y pensez pas? C’est comme ça, madame, me répond la réceptionniste. Et si j’étais diabétique? J’aurais le temps de mourir! Et si j’étais cardiaque? Désolée, on procède comme ça, maintenant. Vous devez venir chercher votre prescription et payer $10.00 ou attendre deux mois pour voir votre médecin. Ben… merci!

 

Ce qu’il n’a pas pensé, le médecin, c’est que quelqu’un de mal pris n’aura qu’à se présenter à une clinique sans rendez-vous et c’est un autre médecin que lui qui aura le bonheur de faire clic-clic avec la carte soleil. Tsst!