Incontestablement, le monde se porterait mieux sans les islamistes. Combien de guerres ont-ils engendrées, d’assassinats ont-ils commis et continuent de commettre? De tortures, de prises d’otages, de viols, d’actes barbares? Ils poussent comme des champignons toxiques, se multiplient comme des cellules cancéreuses, de l’Orient à l’Occident. Ce sont les plaies du monde.

Il faudrait purger la terre de ces mentalités déviées qui condamnent toute évolution et toute démocratie parce qu’hérétiques. Je ne crois pas excessif d’affirmer que les islamistes incarnent le Mal. Ce que leur dicte leur religion, d’ailleurs, le message divin étant d’éliminer tout humain qui refuse de pratiquer l’islam ou qui s’en égare. Les djihadistes ont pour objectif d’imposer la loi islamique dans l’ensemble  du monde.  Ils  prétendent détenir la Vérité et en interprétant le coran à la lettre, ils se croient absous de tout crime puisque que le coran l’incite. Bien sûr, quand je parle d’islamistes il faut comprendre les intégristes, les radicaux et non les musulmans “modérés”.

Quand je regarde ce qui se passe présentement au Mali et en Algérie, je ne vois pas le jour où les islamistes cesseront leurs actes terroristes. On a beau les pourchasser, ils se faufilent à travers d’autres frontières. Ils se regroupent, contrôlent d’autres régions. « Le secret de ces groupes et leur force, c’est leur capacité à se mouvoir, à se rassembler et à se disperser très rapidement  considère Alain Antil, chercheur, responsable du programme Afrique subsaharienne, en référence à la crise au Mali. Ils disposent également de moyens de communication modernes comme le téléphone satellitaire ou internet”. Comment les neutraliser? Il n’y a que les bêtes que l’on peut exterminer…

Imaginer le monde sans islamistes me fait entrevoir une paix presque mondiale. Mais trêve d’utopie. Je viens d’écouter le dernier bulletin de nouvelles.