mernuit4

Écoute
Ce silence des maux
Caresse subtile
Des ombres nocturnes


Une mer imaginaire
Étale son lit d’ondes
Flottement
Du vague à l’âme
Sous les pâles étoiles

Le soupir de l’abandon
S’égare dans la nuit profonde
Avant que sombre
Dans un noir océan
Le souvenir
De tes lèvres mortes

Mes paupières se ferment
Sur le mal de Toi
Mémoire en dormance
Jusqu’à oublier
Ton nom